Alain Gordon-Gentil

Alain Gordon-Gentil est né le 2 août 1952 dans le village de Pamplemousses à l’île Maurice. Journaliste depuis 1977, il a commencé à écrire pour le journal Express et a rencontré lors d’interviews de nombreuses personnalités de l’île. En 1992, il fonde le magazine d’investigation Le Mag et devient ainsi le rédacteur en chef. En 1994, Alain Gordon-Gentil est mis en prison par les autorités pour avoir publié des « secrets défense ». Il décide d’abandonner le monde journalistique pour devenir l’un des conseillers du Dr Navin Ramgoolam, l’ex premier ministre de l’île Maurice.  Depuis, Alain Gordon-Gentil écrit et en est à son troisième roman.

Les Aventures de Tikoulou

Alain Gordon-Gentil a écrit deux albums de la collection jeunesse Les Aventures de Tikoulou. Dans l’album Mystère à la citadelle, publié en 2001, Gromarto, Kasskott et Tikoulou sont à Port-Louis pour les vacances de Noël. Des évènements étranges apparaissent vers La Citadelle. Pic Pac est un voleur de bicyclette. Le jeune mauricien et ses amis vont tenter de lui tendre un piège. L’auteur nous offre une histoire palpitante et pleine de rebondissent.

Méli-mélo dans la mélasse est le deuxième livre pour enfants de la collection Les Aventures de Tikoulou écrit par Alain Gordon-Gentil. Les jeunes lecteurs découvriront le monde passionnant de la canne à sucre à Maurice. En effet, Tikoulou et Matapan partent aider les coupeurs de cannes pendant la période de récolte. L’auteur nous fait découvrir un métier et un univers haut en couleur.

Ses œuvres

Publié en 1999, Quartiers de pamplemousses est son tout premier livre. Il y raconte l’histoire de la lutte pour l’indépendance des Mauriciens. La deuxième partie est publié en 2009 sous le nom de Légère approche de la haine. Il aborde plus en profondeur le thème de l’Indépendance et le clivage entre les indépendantistes et ceux qui auraient préféré rester sous l’Empire britannique.

Pour Devina (2009), Alain Gordon-Gentil s’est inspiré de l’actualité : le meurtre d’une jeune héritière blanche. Cette histoire fait ressortir tous les préjugés raciaux et religieux qui peuvent exister à l’île Maurice.